My Lonely Christmas in Berlin, la suite de The Saviour - myCinéthèque Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

#5 – My Lonely Christmas in Berlin, la suite de The Saviour

0

Un an après la diffusion sur Arte de The Saviour, et après qu’il ait été montré au festival du film Hof et achtung de Berlin, de Bombay ou encore de Houston, Charlotte Roustang s’apprête à réaliser My Lonely Christmas in Berlin. Pour y parvenir, la réalisatrice va devoir lancer une campagne de « crowdfunding », vous présentant son premier film…

Charlotte Roustang

C’est souvent vers la fin de l’année que le sentiment de se retrouver seul est le plus fort. Mélanie, une célibataire française de 30 ans exilée à Berlin, était en proie à certains doutes, ces derniers temps, mais la vérité, c’est que sa défunte grand-mère a toujours été comme sa vraie famille. Sa famille, c’est ce qui compte le plus pour Mélanie, et c’est avec son aïeule avec qui elle passait Noël qu’elle l’a fondée.

C’est justement cette fin d’année qui lui a fait prendre conscience de tout cela et de sa solitude qu’elle doit prendre soin de Peter, le fils d’une de ses meilleures copines surnommé « le magicien », qu’elle doit surveiller. De nature réservé, Peter ne cesse de filmer tout ce qu’il l’entoure avec sa caméra vidéo, lors d’une balade berlinoise. Dans le but de ne pas se retrouver seule le jour du Réveillon avec cet adolescent étrange dans les rues de Berlin, Mélanie contacte plusieurs personnes de son entourage : elle fait chou blanc. Elle poursuit sa petite balade avec Peter. Jusqu’à faire des rencontres inattendues toutes plus intéressantes les unes que les autres lorsqu’elles ne sont pas déchirées ou déjantées. Il en résulte des expériences marquantes et une nuit très longue à travers tout Berlin.

Ce qui devait être un périple solitaire pour Mélanie se transforme peu à peu en une extraordinaire aventure humaine peuplée de personnes atypiques, mais terriblement passionnantes. À travers ces différentes personnes qu’elle n’aurait jamais du rencontrés et son « magicien », Mélanie va  trouver écho à certaines questions qui l’habitent, mais aussi redécouvrir Berlin et Noël, la chaleur humaine et la relation sociale à laquelle elle n’était plus habituée.

Présenté comme un documentaire et une fiction, ce conte social, oscillant entre légèreté et gravité, vous fait redécouvrir l’humain, plongé dans un Berlin festif, comme vous ne l’avez jamais vu autrefois :

Longue vie à My Lonely Christmas in Berlin que je soutiens, par l’intermédiaire de la plateforme de financement participatif Touscoprod. En échange de votre soutien et pour faire de même, Charlotte vous apporte tout une multitude de services que vous pourrez découvrir sur cette plateforme.

Crédit vidéo : Charlotte Roustang.

Si vous appréciez ma chronique, ce serait sympa de la partager...