Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Le Viager, critique

Guillaume Blet 0

Dans la même veine que Les Gaspards, où ils avaient pris leurs pieds pour aborder la pollution dans les grandes mégalopoles, Pierre Tchernia et René Goscinny s’amusent de nouveau avec Le Viager. Ils dénoncent si bien les bassesses de l’âme humaine qu’on ne peut que mourir de rire face à des personnages grincheux et envieux qui se déchirent pour quelques briques…

Comédie indémodable de la vieille époque, Le Viager raconte l’histoire de Louis Martinet (Michel Serrault), un célibataire de presque 60 ans, qui n’a plus que 2 ans à vivre, selon son médecin Léon Galipeau (Michel Galabru). Léon lui fait alors une proposition alléchante. Il décide de lui acheter en viager sa maison de campagne au bord de Saint-Tropez. Avec son frère Émile (Jean-Pierre Darras), Léon est convaincu qu’il va posséder la demeure pour une bouchée de pain à la mort de son patient. 2 ans plus tard, Louis est en pleine fleur de l’âge. Les années passent, Louis se porte de mieux en mieux et Léon continue de payer le viager de la maison sans en profiter. De plus en plus exaspéré par la situation, Léon décide d’employer tous les stratagèmes inimaginables pour « aider » Louis à mourir.

Dans la peau d’un médecin tordu, Michel Galabru est indéboulonnable et ses idées qu’il orchestre pour parvenir à ses fins sont à mourir de rire. Face à lui se trouve Michel Serrault qui n’est pas décidé à céder à son chantage. Et qui, par la même occasion, va faire preuve d’une imagination débordante pour lui renvoyer l’ascenseur. De la meilleure des manières qui soit.

À travers la relation entre un médecin et son patient, Pierre Tchernia et René Goscinny signent une comédie parfois gonflée, souvent divertissante, regorgeant de répliques hilarantes (« Faites-moi confiance », lâche le médecin) et de situations cocasses (la famille du médecin est contrainte de se plier aux règles du patient). Ce qui devait être une simple consultation médicale se transforme en une vraie « open-barre » de rire, où médecin et patient se retrouvent plongés dans une aventure qui va les dépasser et qui va nous faire mourir… de rire.

NDR : Le Viager – Diffusé le 2 octobre 2016 – Paris Première.

Si vous appréciez ma chronique, ce serait sympa de la partager...

Défiler vers le haut