Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Kingsman : Services secrets, critique

0

Après Kick-Ass, Matthew Vaughn retourne derrière la caméra pour signer Kingsman : Services secrets tout en faisant des films d’action et d’espionnage un James Bond à la fois divertissant et sérieux…

S’inspirant du comics de Mark Millar, Matthew Vaughn raconte l’histoire d’Harry (Colin Firth) qui travaille pour une agence de renseignement britannique, renfermant l’élite des gentlemans et de l’espionnage de Sa Majesté. Après avoir perdu l’un de ses collaborateurs au cours d’une périlleuse mission, Harry décide de confronter un jeune de la banlieue anglaise (Taron Egerton) à d’autres prétendants pour lui faire subir l’entretien le plus dangereux du monde. Et, c’est sans oublier la présence de Richmond (Samuel L. Jackson), un milliardaire excentrique, et sa comparse, une gazelle dangereuse, qui vont venir les chagriner de temps à autre.

Avec l’aide de son chef Harry, ce petit jeune en pleine formation est contraint d’affronter Richmond et sa partenaire aux compétences particulières. Armés de leurs esprits d’initiative et de leurs humours décapants, les bons et les méchants s’enchaînent sans temps mort. Jusqu’à se retrouver entraîner dans une aventure pleine de rebondissements et de surprises. En les plongeant dans cette péripétie d’un nouveau genre, Matthew Vaughn modernise l’univers de James Bond. Avec audace et originalité.

Dans un rôle beaucoup plus physique qu’à l’accoutumée, Colin Firth a toute l’élégance et le charisme nécessaire pour apporter à cette mission un côté gentleman qui lui sied à merveille. Taron Egerton, quelque peu timide, se décoince au fur et à mesure de sa mission et réussit à la surmonter. Avec aplomb et originalité. Samuel L. Jackson aux cheveux sur la langue prête ses traits à un mégalomane ambitieux et arrogant. Sa collègue (Sofia Boutella) porte le doux nom d’une redoutable Gazelle. Cette femme fatale n’est rien face à Sophie Cookson qui se révèle tout aussi efficace et surprenante qu’elle lorsqu’elle assure les arrières des agents Kingsman.

Avec Kingsman : Services secrets, Matthew Vaughn rend un formidable hommage aux films d’action et d’espionnage des années eighties. Il en profite pour les rajeunir grâce à une intrigue pleine de surprises, une mise en scène inventive et au charisme de comédiens pleins de fougue. Ce qui fait le charme du film et donne un bel aperçu de ce que le cinéma peut donner de meilleur.

Si vous appréciez ma chronique, ce serait sympa de la partager...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *