Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Cloclo, critique

0

Trente ans après sa disparition brutale, Claude François continue toujours de fasciner ses fans. Acclamé par le public, il était une bête de scène, une machine à tubes et un patron de presse, mais aussi un homme à femmes et un père de famille. Cloclo dépeint toutes les facettes de cet homme complexe, obsessionnel, prêt à tout pour se faire aimer, profondément moderne et toujours pressé…

De l’enfance à la mort accidentelle de l’artiste en 1978, Florent Siri retrace le parcours d’un homme qui ne laissait rien paraître de sa fragilité à fleur de peau. Derrière sa popularité se cache la solitude d’un être angoissé, calculateur, exigeant et possessif, qui impose une relation étouffante à son entourage et à ses compagnes croisées (France Gall, Isabelle Forêt, Janet Woollacott).

Brosser le portrait d’une star adulée par toute une génération et en révéler ses failles qui l’ont forgée à travers une réalisation touchante et sincère, mais sans concession, sont un défi osé. La lumière, le choix de la bande-son du film, les photos, rien n’est laissé au hasard. On chante, on est ému aux larmes, on sourit et l’interprétation de Jérémie Rénier, simplement bluffant, y est pour beaucoup.

L’acteur s’efface totalement derrière le mythe Cloclo pour en dégager toute la puissance et l’énergie qui l’animait. La métamorphose de Jérémie Rénier en Claude François a demandé 5 mois de travail acharné. Le résultat est là. Sans jamais sombrer dans la caricature, Rénier réussit à traduire les appréhensions du chanteur : sa soif de réussite, son besoin maladif de tout contrôler, son désir absolu de reconnaissance motivé par le rejet d’un père qui ne voulait pas d’un fils saltimbanque. Quant à Benoît Magimel, il est méconnaissable dans le rôle de Paul Lederman, le manager de Cloclo.

Florent Siri a remporté son pari : faire de Cloclo un film ambitieux, plein d’énergie, entier, à la hauteur de celui qui est devenu une légende. Un très bel hommage qui donne envie de réécouter Alexandrie AlexandraBélindaCette année-là, Comme d’habitude, Le lundi au soleilMagnolias for ever, etc. Chapeau l’artiste.

NDR : Cloclo – Diffusé le 29 janvier 2013 – Canal Plus.

Si vous appréciez ma chronique, ce serait sympa de la partager...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *