Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Amitiés sincères, critique

0

Walter Orsini aime la pêche, la gastronomie française et surtout les bons vins. Il adore aussi ses amis, Paul et Jacques, et sa fille de vingt ans, Clémence, en quête d’aventures. Mais il déteste les mensonges. Jusqu’au jour où l’un de ses amis ne lui dit pas tout. Leur relation va voler en éclat. Et Walter s’embourber dans le conflit, aveuglément, au point d’ignorer que son comportement l’isole encore plus et le rend malheureux…

En adaptant leur pièce de théâtre au cinéma, les deux metteurs en scène, Stephan Archinard et François Prévôt-Leygonie, nous livrent une énième comédie romantique dont le scénario est plutôt classique : un père ultra-protecteur découvre que sa fille s’est amourachée de son meilleur ami. Ils nous offrent un joli chassé-croisé entre un homme, ses amis et sa famille, avec son lot d’engueulades, de malentendus et de rencontres simples au bord de l’Île de Ré. Éducation, homosexualité et différence d’âge sont au cœur de leur conversation et vont mettre à rude épreuve leur solide amitié.

Des situations délicates et conflictuelles révèlent le caractère bien trempé de Walter (Gérard Lanvin), intraitable avec l’éducation de sa fille comme avec ses amis. Pour lui, des amis qui se connaissent depuis près de trente ans doivent faire preuve de transparence, une exigence que son entourage ne comprend pas bien. Face à lui, on retrouve une joyeuse tribu, avec notamment Zabou Breitman en ex-femme attentive, Jean-Hugues Anglade et Wladimir Yordanoff en amis presque parfaits. Au milieu de cette famille vit Clémence (Ana Girardot) qui ne cesse de clamer son amour pour un homme plus âgé qu’elle.

Dans la veine du Coeur des Hommes ou du Goût des autres, qui étudiaient des relations familiales, Amitiés sincères s’empare de sujets analogues : l’amitié, le couple, la paternité et la relation entre des êtres humains ordinaires. Porté par Gérard Lanvin et Jean-Luc Anglade, un duo entier, plein d’énergie, le film nous entraine dans la vie de ces individus que le destin va chambouler. Et remet en question leur comportement pour cohabiter ensemble. Une comédie divertissante sans originalité.

Si vous appréciez ma chronique, ce serait sympa de la partager...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *